login  |  Enregistrez vous
Connexion
Qui est en ligne
10 utilisateur(s) en ligne (dont 5 sur Forum)

Membre(s): 0
Invité(s): 10

plus...
Menu principal
Nouveaux membres
Nos partenaires

http://veloliberte.org/


Index des forums de Cyclo club Orchies
   Randonneurs
     Eddy LE BERRIGAUD - Deux allers-retours entre Strasbourg et Perpignan
Enregistrez-vous pour poster

Par conversation | Les + récents en premier Sujet précédent | Sujet suivant | Bas
Expéditeur Conversation
Christian
Envoyé sur :  31/8/2021 10:35
Xoops accro
Inscrit le: 23/2/2006
De:
Envois: 2312
Eddy LE BERRIGAUD - Deux allers-retours entre Strasbourg et Perpignan
SPSPS 21 006/007/008/009 du Samedi 4 septembre au Jeudi 16 septembre.

SP1

PS1

SP2

PS2
Christian
Envoyé sur :  8/9/2021 11:49
Xoops accro
Inscrit le: 23/2/2006
De:
Envois: 2312
Re: Eddy LE BERRIGAUD - Deux allers-retours entre Strasbourg et Perpignan
Bien arrivé à Perpignan sous un ciel gris. Contraste avec le reste de la rando et les 3 premiers jours dans les grosses chaleurs. "On a pas vu un aussi beau we de tout l'été" m'a t on dit à l'Hôtel de Vienne.
1er étape courte de Strasbourg à Belfort dont 50 km sur la PC le long du canal jusqu'à Marko. Une ambiance orageuse, qq gouttes et côtes mais j'arrive sous le soleil en Bourgogne-Franche-Comté.

2ème étape de 350 km jusqu'à Vienne en traversant Lyon par les PC (il y a du progrès à faire pour circuler à vélo dans la Capitale des Gaules !). Départ a 3h pour rouler à la fraîche. Besançon, Arbois, Lons, Bourg et les Dombes, Lyon et Vienne. Grosses chaleurs dès 10/11h. J'arrive heureusement en milieu d'après-midi pour me poser et faire refroidir la machine.

3ème étape entre Vienne et Pézenas ( 330 km) par la vallée du Rhône et la Nationale 7 puis par la Drôme, l'Ardèche et l'Hérault. Un bon dénivelé sur une centaine de km et sous un soleil de plomb. Sous le cagnard, je passe le col au pied du Pic Saint Loup : magnifique. Départ a 3h pour une arrivée en milieu d'après-midi également.

Une étape de transition entre Pézenas et Pézenas en passant par Perpignan (240 km) pour enchaîner SPS me permet de faire une nuit de sommeil "normale" entrecoupée d'un réveil vers 2 heures, heure du réveil habituel désormais.

Demain retour vers Strabourg par le chemin inverse : Vienne, Belfort et Strasbourg.

Une nouvelle occasion de faire la bise à Jocelyne, qui m'a, une nouvelle fois, hébergée avant le départ de cette nouvelle aventure.


Vive le Vélo et le CCORCHIES.
Christian
Envoyé sur :  10/9/2021 20:26
Xoops accro
Inscrit le: 23/2/2006
De:
Envois: 2312
Re: Eddy LE BERRIGAUD - Deux allers-retours entre Strasbourg et Perpignan
Retour à Strasbourg !!


Encore bien chaud pour cette remontée vers Strasbourg.

La nuit de Pézenas à Vienne a été chaude et humide : ressenti difficile pour le corps mais ça a roulé parmi les renards et les sangliers. Les gants ont été de rigueur malgré la chaleur pour que les mains ne glissent pas sur les cocottes et le guidon. Le gros de la D+ étant le matin cela s'est beaucoup mieux passé qu'à l'Aller. Une fois le soleil levé la fournaise a repris mais le vent du Sud annoncé s'est levé permettant de mieux supporter la chaleur. A partir du Pouzin, la vitesse a considérablement augmentée dans la vallée du Rhône me permettant d'arriver tôt à Vienne en liaison avec Jean-Michel VERMEIRE depuis le retour de ses vacances en Corse et malgré le temps perdu à la recherche d'eau pour boire et pour le cooling de circonstance (se couvrir de ses manchettes, jambières et tours de cou sur la tête et les asperger abondamment d'eau afin de créer, avec la vitesse du vélo, un effet rafraichissant). Jamais connu sur mes Diagos un vent aussi fort voire dangereux (rafales). Vaut mieux qu il soit bien orienté sinon dangereux a vélo.


Depart comme d'habitude à 3 h avec un vent atténué mais encore là et un temps couvert parfait pour moi : Lyon sans passer par les PC (moyenne assurée), Bourg-en-Bresse encore dans la nuit, puis Samson près de Besançon avant que le soleil chauffe comme je n'aime pas : trop fort. Heureusement le temps se couvrira par la suite car les 60 derniers km ont été lassant et difficile, surtout après une route barrée par des chutes d'arbres m'obligeant à une déviation et une erreur de parcours impliquant de bonnes côtes sous le cagnard avant Baume-les-Dames.

Le temps étant bien maîtrisé, pas d'énervement mais une certaine fatigue morale et une lassitude qui marque presque la fin de SPS.

"Grasse matinée" le lendemain avant de rejoindre Strasbourg et Jocelyne et repartir, aussi sec, un paquet de gâteaux dans le sac, cadeau de Joce (morceaux de pain d'épices aux fruits avec un léger glaçage : une tuerie qui se commence et se termine de suite).
Je suis arrivé avant Joce malgré un message 1 h avant. En même temps, très occupé entre Diagos, vélo, apéro, Baeckeoffe...

Le temps couvert (pas de pluie mais des routes trempées), pas trop chaud, vent favorable et, après qq côtes, une "descente" vers Stasbourg puis la PC le long du canal (dans un mauvais état sur une partie avant d'arriver) : un bon ride pour moi.


Le retour est moins facile mais agréable malgré les qq km/h de moins. Les lacets d'Apach et de Soppe ont egaillés le retour.

Me voilà de retour à Belfort pour un nouveau SPS : Cha recommenche !

Apres j'arrête les Diagos 2021.

SPSP :
SP permettant de conclure le cycle des 9
PS permettant deconclure le cycle des 18
SPS permettant d'être inscrit au tableau avec 35 Diagos

Vive le Vélo et Vive le CCO
A bientôt
Christian
Envoyé sur :  14/9/2021 9:34
Xoops accro
Inscrit le: 23/2/2006
De:
Envois: 2312
Re: Eddy LE BERRIGAUD - Deux allers-retours entre Strasbourg et Perpignan
Vrai départ de Belfort pour la 36eme

Comme d'habitude bon pied bon œil à 3h. J'aime le vélo à cette heure où l'on est-il au monde et où on peut rouler à sa guise sur les routes désertes.

Journée fraîche sans vent prononcé puis favorable : ce qui n'est pas pour me déplaire.

Le Festival international de musique universitaire se Belfort s'est endormi. Les routes barrées ne sont pas un problème.

Beaucoup de brouillard au départ car près du Doubs mais à cette heure pas de souci.

Un peu de pluie, plutôt fine puis se renforçant avec des routes bien trempées. Moi qui avait nettoyer (rapidement) le velo la veille ! Le temps va progressivement s'éclaircir et s'assécher dès le Jura : on va vers le Sud assurement ! même si le temps reste couvert : ce qui, là aussi, n'est pas pour me déplaire.

Les routes sont désormais connues : le Doubs, Besançon par le raccourci "col", Samson, les toboggans du Jura en suivant tout droit la N 83 (ou D 1083) jusqu'à Bourg-en-Bresse (un parcours qui permet d'aller de Baume-les-Dames à Baume-les-Messieurs !). Les Dombes, le Parc aux Oiseaux puis la descente vers La Saône et Lyon par la confluence entre Saône et Rhône à franchir par les PC (vigilance renforcée) puis arrivée à Vienne (350 km) en changeant de rive à Vernaison et en longeant l'Autoroute du soleil.

Le vent a bien aidé pour arriver tôt avec une très bonne moyenne et un peu plus de12h30 de vélo avec arrêts (très peu de temps d'arrêt).
Grosse chaleur à l'arrivée. J'en profite pour descendre 500 ml de glace vanille pécan en plus de fruits et crudités.

Etape vers Pézenas par la vallée du Rhône puis la Drôme, l'Ardèche, le Gard et l'Hérault comme point d'appui Rochemaure dans la banlieue de Montélimar au petit matin (ou plutôt Cruas au GAB de la Caisse d'Epargne en amont car rien d'ouvert ou pas de tampon à la Boulangerie de Rochemaure) et Quissac.

Bonne étape vent favorable sauf les 60 derniers (même vent défavorable que sur SP 1). Moins de 11h30 pour plus de 330 km. Ca roule bien en ce moment ! Séances cooling sur la fin car dès 10h je ressens les effets du cagnard.

Rien d'ouvert en ce dimanche à Pézenas. Heureusement, j'avais anticipé et prévu pour les boissons et le repas. J'irai faire les course le lendemain en rentrant de ma journée de transition Pézenas/Pézenas (120 km x 2) en passant par Perpignan.

J'en profite pour faire une nuit complète pour pouvoir terminer la dernière diago PS avec 2 journées avec départ reveil à 2 h et départ à 3 h.

Vent favorable à l'aller sous un ciel gris et une température d'abord fraîche, ce qui me permet de rallier à bonne allure et sans forcer le terme de cette 3ème Diagonale. Apres une pause, chemin inverse dans le vent pour pouvoir rentrer au plus vite et pouvoir se poser et préparer la remontée finale avec une météo sans doute moins clémente (orages et vent d'Est mais qui, à priori, devrait n'être pas trop pénalisant en remontant plein Nord : je croise les doigts des 2 mains pour cette 37ème diago en 10 ans de vélo.

Vive le Vélo et Vive le CCORCHIES
Christian
Envoyé sur :  17/9/2021 18:41
Xoops accro
Inscrit le: 23/2/2006
De:
Envois: 2312
Re: Eddy LE BERRIGAUD - Deux allers-retours entre Strasbourg et Perpignan
Bonjour a vous,

Objectif atteint hier avant 12h.

La dernière (PS) a été la plus difficile des 4 : pluie 3 jours et vent défavorable assez souvent.

De Pézenas a Vienne sous la pluie et les orages, j ai évité de peu les routes bloquées aux alentours de Quissac dans le Gard dans un vent défavorable.
La pluie a cessé au Pouzin apres une double crevaison et finalement la mise d'un pneu neuf pour être tranquille et le vent s'est mis dans le bon sens. Bien arrivé dans la chaleur.

De Vienne à Belfort, je commence par 6h30 de pluie qui cesse vers 9h30. Passage par Vernaison, Lyon, les Dombes, Bourg-en-Bresse puis la N 86 vers le Jura et le Doubs jusqu'à Besançon où par le truchement d'un raccourci aux pentes astronomiques et une séquence de cyclo cross (à pied), me voilà en train de longer le Doubs vers Baume-les-Dames où je ramasse une averse d'eau glacée digne de l'hiver ou du printemps dont je me souviendrai longtemps. En même temps, j'avais parié sur un coin de ciel dégagé à l'horizon. Ce qui se vérifia mais un peu tard pour ne pas être trempé jusqu'aux os.
La dernière partie pour rejoindre Belfort n'a été que toboggans et côtes (tout comme toute la journée à 2.9 de D+). Il ne restait que 700 mètres de D+ mais très pénibles. J'arrive sous un ciel gris et quelques gouttes qui commencent à (re)tomber.

Dernière étape courte de près de 150 km pour rallier une dernière fois Strasbourg. Route sèche en me levant mais au départ à plus de 6 h pluie et routes trempées. Des côtes et des lacets au départ (Soppe et Apach), puis descente dans la plaine d'Alsace et la PC le long du canal. Je n'aurais sans doute pas dû empreinter la PC car avec les pluies et le vent elle s'avère etre particulièrement chargée en branches, feuilles, marrons, noix, pommes, prunes ... dans un état plus ou moins pourri.

Ce qui est décidé doit être fait quitte à être hyper vigilent et à dégeulasser le velo comme jamais. J'arrive à 11h30 au commissariat où Jocelyne m'attend comme à son habitude pour tous les Diagonalistes au départ ou bien à l'arrivée.
Après une bonne douche, nous allons au restaurant choucrouter et finissons devant de délicieux gâteaux maison avant de reprendre la route pour rentrer sur Lille vers 22h.

Le dernier périple de 2021 se termine ici.

Je pense déjà à ceux de 2022 et notamment à une Diagonale partagée avec Claude.

Vive le Vélo et Vive le CCORCHIES



Bravo encore Eddy pour ce quadrangulaire inédit !! Bon repos CT
Par conversation | Les + récents en premier Sujet précédent | Sujet suivant | Top

Enregistrez-vous pour poster